La Turquie à vélo

Intro

La Turquie à vélo, voici un pays qui nous aura mis à rude épreuve. Entre la chaleur du mois de juillet et ces routes à 4 voies interminables traversant des étendues arides, nous avons opté par deux reprises pour avancer en bus. Au-delà des épreuves physiques et mentales auxquelles nous avons fait face, nous avons découvert un peuple si hospitalier. Si bien que c’est certainement dans ce pays que nous avons fait le plus de rencontres, toutes plus belles les unes que les autres.

De plus, et peut-être que peu de gens le savent mais la Turquie regorgent de site historique qui valent largement le détour. Nous avons eu l’opportunité d’en visiter plusieurs et sommes ressortis plus que satisfaits de nos visites.

En résumé, le point fort en Turquie n’a pas été le vélo, mais plutôt les magnifiques rencontres et les sites historiques qui sont certainement les plus beaux vestiges que nous ayons pu contempler depuis le début de notre voyage. 

EN QUELQUES CHIFFRES

  • 10e pays de notre voyage de la Suisse à l’Asie
  • 20 jours dans le pays dont 12 jours de vélo
  • Env. 660 km et 4530 mètres de D+
  • Pays traversé de début mi à fin juillet 2023

ITINÉRAIRE

Pour une fois, nous ne pourrons pas donner les meilleurs conseils dans cette catégorie puisque nous avons dû suivre la majorité du temps des routes très fréquentées et vraiment peu attractives. Mais existe-t-il de meilleures routes ? Nous nous posons encore la question.

Toutefois, nous vous recommandons vivement un passage par les sites historiques se trouvant à l’Ouest du pays et bien sûr également un arrêt à l’incontournable Cappadoce pour voir se lever les montgolfières en même temps que le soleil. Un spectacle grandiose à ciel ouvert !

De plus, si tout comme nous vous souhaitez rejoindre la Géorgie par la Mer Noire, ne vous précipitez pas trop vite pour rejoindre la côte puisqu’elle est bordée par des voies rapides où le trafic y est très dense. Toutefois, c’est relativement plat et ça permet d’avancer plutôt vite.

Repère de nos logements et itinéraire Komoot de la Turquie à vélo.
Les repères sont les endroits où nous avons dormi. Vous pouvez retrouver nos itinéraires exacts de la Turquie à vélo sur notre compte Komoot. Le tracé orange représente le trajet en bus.

ROUTES

Les routes possèdent bien souvent une large bande d’arrêt d’urgence sur laquelle nous nous sentions en sécurité. Certaines sections étaient plus entretenues que d’autres mais dans l’ensemble le bitume était plutôt bon. Veillez toutefois aux potentiels nids de poule qui se présenteront devant vos roues.

Une autre point et pas des moindres, c’est la présence de nombreux vendeurs de pastèques en bordure de route. Un encas qui peut s’avérer être un vrai régal après de longues heures de pédalage sous le soleil.  

Route vélo à travers la Turquie.

HOSPITALITÉ

Nous n’allons pas y aller par quatre chemins, c’est le pays le plus accueillant que nous ayons fait !

Ici, ne prévoyez pas trop à l’avance où vous allez dormir le lendemain car il se peut que vous vous retrouviez invités chez des gens que vous rencontrez sur le chemin. Un très bon exemple d’hospitalité en Turquie fut le jour où nous avons voulu faire dévoiler la roue du vélo de Fiona. Le vélociste du village nous a invités à dormir dans sa future Tiny house en construction devant chez lui. Lui et sa famille nous ont fait découvrir leur village et leur culture durant presque 24h.

Un hôte Warmshower avec qui le feeling est super bien passé, nous a fait vivre de superbes moments et expériences en nous partagent son quotidien et en nous faisant visiter les sites historiques dans les alentours. 

De plus, de nombreuses autres rencontres éphémères sont survenues au gré du chemin où nous nous sommes vus offrir un ou plusieurs thés le temps d’une petite pause en bord de route.

LOGEMENTS

Ici nous ne nous sommes pas sentis des plus à l’aise pour chercher une place de bivouac. Mais la générosité des gens et la communauté Warmshowers et Couchsurfing bien présentes, devraient vous faire passer des soirées uniques. La plupart des campings que nous avons vus sur Google Maps étaient assez mal notés. D’ailleurs, faute de devoir prendre une douche, nous nous sommes rendus dans un camping qui était certainement un des moins bons de notre voyage. 

Une astuce que les Turcs nous ont donnée est d’aller demander pour dormir sur la pelouse des stations essences en bord de route. Selon les locaux, les stations services sont prêtes à donner un coup de main aux voyageur afin qu’ils dorment sur leurs deux oreilles en toute sécurité. Nous n’avons toutefois pas fait l’expérience.

En 20 jours dans le pays, nous avons dormi une fois à l’hôtel et avions eu une bonne offre Booking.com. Rien que pour l’expérience du petit déjeuner turc, nous vous recommandons vivement de vous faire plaisir au moins une fois avec une nuitée avec petit déjeuner traditionnel compris. (Le petit déjeuner turc peut aussi être déguster dans des restaurants dédiés.)

SPÉCIALITÉS CULINAIRES

Autant vous dire que nous nous sommes RÉ-GA-LER dans le pays. Même si Fiona a subi des maux d’estomac assez violents… En effet, ayant un ventre un peu fragile, son estomac n’a pas supporté le soudain changement de régime alimentaire composé principalement de nombreux plats épicés et d’un apport élevé et inhabituel de thé noir.

  • Le Kahvalti, l’incroyable petit-déjeuner turc par excellence. Un festin de roi composé généralement de légumes, olives, fromages, pain, beurre, confitures, miel, omelette, gözleme, frites, … Cherchez pas, vous ne trouverez pas plus complet
  • Les Pide, la « pizza » turque
  • Le Börek, gâteau feuilleté et pouvant être fourré de divers ingrédients
  • Le Lahmacun, une espèce de pâte à pizza fine qu’on vient agrémenter de viande et de salade puis plier avant de déguster.
  • Le Dürüm, en gros, un « wrap » de kebab. On est toutefois tristes que notre chemin n’en est pas croisés tant que ça.
  • Le Menemen, des espèces d’oeufs au plat avec de la sauce tomate et des oignons, le tout souvent mangé directement dans la poêle avec du pain. Un coup de coeur.
  • Le Raki, un peu le Pastis turc mais qui nécessite tout un art et des codes pour le boire accompagné de plein de Mezze (sortes d’antipasti). Le mieux est de se faire introduire à cette tradition par un local. Des bars/restaurants sont dédiés à cette pratique, ce sont des Meyhane.
  • L’Ayran, une boisson délicieuse à base de yahourt et d’eau salé qui se mariera parfaitement aux plats épicés
  • Les Baklavas, ces gâteaux de pâtes croustillantes et dégoulinants de miel
  • Les Loukoums
Petit déjeuner Turc.

INFOS TECHNIQUES

  • Mécanique : on vous recommande de prendre quelques pièces mécaniques de rechange pour réparer votre vélo avant d’entrer en Turquie car l’inflation était tellement élevée en juillet 2023 que nous pouvions payer jusqu’à deux fois le prix du moindre objet importé.

INFOS PRATIQUES

  • Carte SIM : nous avons opté pour l’opérateur Turkcell. Nous nous sommes rendus dans un de leur shop officiel pour acheter une carte de 20 GB pour 30 jours au prix de 650 Livres turques (TRY).
  • Bus : vous pouvez facilement prendre les bus Flixbus ou KamilKoc avec vos vélos. Selon le chauffeur, il faudra négocier sèchement pour ne pas payer un supplément. La première fois, aidés de notre Warmshowers, nos vélos n’ont pas posés trop de problème mais la seconde, le chauffeur voulait nous faire payer. La technique a été de dire que nous avions pris la même compagnie une semaine auparavant sans devoir payer de supplément. Le personnel s’est énervé mais voyant que nous n’étions pas prêts à payer, ils ont abandonnés le jeu de la négociation.
  • Banque : nous avons retiré de l’argent aux distributeurs de billets de « Ziraat Bankasi » qui ne prend aucun frais de retrait et que vous trouverez facilement dans le pays. Pour les Suisses, si vous couplez cette astuce avec une carte Neon Metal vous n’aurez simplement aucun frais. Si vous souhaitez ouvrir un compte dans cette avantageuse banque suisse en ligne, n’hésitez pas à utiliser le code « lebruitdugravier ». Vous recevrez 10 CHF sur votre compte et nous aussi. C’est win-win et en plus ça soutient notre travail. Neon c’est une banque simple et efficace, sans frais de paiement à l’étranger. Avec des intérêts allant jusqu’à 0,9% et en plus leurs cartes sont magnifiques. En sommes, c’est le partenaire parfait au quotidien et en voyage. Ah et surtout, on avait un compte chez eux avant d’être partenaires, c’est dire combien on a foi en leur produits.

NOS POINTS POSITIFS ET COUPS DE COEUR

  • L’hospitalité et la générosité des Turcs, on a beaucoup à apprendre d’eux, d’être aussi ouverts et accueillants envers l’étranger.
  • Les sites archéologiques de l’empire romains nous ont vraiment bluffés. Nous n’avions rien vu de pareil en Europe. Nous avons visité : Ephèse, Aphrodisias, Laodikia et Hierapolis (attenant à Pamukkale).
  • La Cappadoce, gros coup de cœur. Entre les randonnées et les réveils aux mille et une montgolfières, nous en avons pris plein les yeux. Cette région vaut la peine d’être visitée durant plusieurs jours.
  • Nos rencontres avec d’autres cyclovoyageurs.

NOS POINTS NÉGATIFS ET REGRETS

  • Les routes en Turquie ne sont simplement pas adaptées au vélo ou du moins celles que nous avons empruntées. Elles ne procurent pas le plaisir recherché habituellement dans notre pratique de cyclotourisme. De plus, le pays est immense et les kilomètres sans distraction sont très très nombreux.
  • A refaire, nous éviterions de traverser le pays en plein mois de juillet.
  • Après discussion avec nos hôtes, le Sud Est du pays semble magnifique et vaut la peine d’être visité.

EPISODES YOUTUBE

Mettez des images sur nos mots avec nos épisodes YouTube de la Turquie à vélo :

N’hésitez pas à liker, commenter et surtout à vous abonner à notre chaîne YouTube pour ne manquer aucun nouvel épisode et pour soutenir notre travail. MERCI !

Vous avez une question ? Vous voulez partager un bout de route ? Ou nous proposer une collaboration ? N’hésitez pas à nous écrire via le formulaire de contact ou via Instagram.